Mask’ulpture

Pendant plusieurs mois, de septembre 2022 à mai 2023, 8 jeunes accompagnés par la Mission Locale Jeunes ont pu découvrir et s’initier à la fabrication de masques avec l’artiste G’Dal.

De l’étude de l’histoire des masques, en passant par la conception sur prototype et sur logiciels : Blender (modélisation et animation) et Pepakura (mise à plat de la modélisation pour créer le patron), à la découpe, le pliage et collage, ils ont pu s’initier à la réalisation de masques.

Créer, construire, découvrir.

Pourquoi le masque ? Parce-que le masque c’est se donner une autre image, c’est aussi parfois se cacher. Guillaume, Fabien, Florian, Quentin G, Thomas, François, Vincent et Quentin D ont pu, le temps de plusieurs ateliers, devenir quelqu’un d’autre et développer leurs compétences. Ils ont élargi leurs horizons culturels en effectuant des recherches sur l’histoires des masques et leurs fonctions à travers différentes cultures et l’Histoire, la pop culture (super-héros), mais aussi au théâtre. Pour ce faire ils ont notamment pu assister à deux représentations à la Maison de la Culture de Bourges : les Fourberies de Scapin et Frankenstein.

L’insertion professionnelle dans tout ça ?

Le rôle de la Mission Locale a été de les accompagner pendant toute la durée du projet, dans l’idée de les remobiliser. Certains jeunes rencontraient de réelles difficultés d’isolement et de rupture dans leur parcours d’insertion. Cela leur a permis de ressortir, de rencontrer des personnes de leur âge et de reprendre petit à petit un rythme, tout en ayant un but. Certains se sont remobilisés sur leur projet professionnel avec notamment l’inscription au permis de conduire pour Quentin et l’intégration sur le Contrat d’Engagement Jeunes pour Guillaume, Florian et Fabien.

Valoriser ces compétences

L’utilisation de logiciels et la création ont développé leurs compétences personnelles. Certains avouent même qu’ils ne pensaient pas pouvoir être capable de réaliser des choses avec leurs mains. Par ailleurs, nous tenions à remercier Quentin D pour son implication. Le jeune homme avait participé il y a bientôt maintenant trois ans à un projet similaire autour de la modélisation et la création d’un arbre en carton au Muséum d’Histoire Naturelle de Bourges. Il s’est tout de suite porté volontaire pour accompagner le groupe, leur montrer les logiciels et être le véritable bras droit de l’artiste G’Dal.

Une valorisation de leur réalisation devrait se faire prochainement à travers une exposition à la Mission Locale et leur travail devrait être présenté dans le cadre de la semaine d’information de la santé mentale prévue en octobre 2023.

Un atelier possible grâce au partenariat avec l’Unité Balzac de George Sand, l’artiste G’Dal et le soutien financier de la Fondation de France. Nous remercions également les jeunes pour leur implication et leur engagement tout au long de ce processus créatif.